Portrait par Etienne Dumonstier, vers 1578
Portrait par Etienne Dumonstier, vers 1578

Henri III, roi de France (1574-1589) et de Pologne (1573-1575)

 

 

 

Henri III est né le 19 septembre 1551 à Fontainebleau. Il est le dernier des trois fils d'Henri II (il est de sept ans le cadet de François et d'un an celui de Charles) et n'est donc pas prédestiné à régner, restant dans un premier temps dans le conseil militaire de son frère Charles IX. Néanmoins, son destin change lorsque sa mère Catherine de Médicis envoie l'évêque de Valence Jean de Monluc pour faire valoir la candidature d'Henri aux élections libres de la République des Deux-Nations, nouvel État rassemblant le Royaume de Pologne et le Grand-Duché de Lituanie. "Henryk Walezy" est élu roi de Pologne-Lituanie le 11 mai 1573. Son règne est toutefois court: il rentre en France l'année suivante, la mort de Charles faisant de lui le successeur à la couronne. Henri est couronné à Reims, le 13 février 1575. Sur le plan monétaire, son règne est marqué par la création du Franc (monnaie d'argent d'un peu plus de 14g et d'un cours de 20 livres 4 deniers) et de ses divisionnaires dès la première année. Le 28 novembre 1577, il adresse des lettres patentes dans lesquelles il instaure un nouveau système monétaire plus simple, abandonnant le Teston au profit du quart et du huitième d’Écu dont la valeur repose sur celle de l’Écu d'or. Il instaure également deux nouvelles unités de cuivre: les Doubles et Deniers Tournois. Henri III doit également sur la fin de son règne, dans un contexte de conflit religieux, composer avec les premières frappes monétaires de la Ligue Catholique (à partir de 1586/87). C'est dans ce même contexte qu'il meurt assassiné - le 2 août 1589 - par le moine dominicain Jacques Clément, précipitant avec lui la dynastie des Valois.